Comment choisir un professionnel de la Sécurité ?

Après la recherche effectuée et la sélection d’entreprises faite il convient en tout premier lieu de rechercher si ces dernières déclarent leurs bilans au Tribunal de Commerce. Des sites tels que http://www.societe.com/ ou https://www.infogreffe.fr/societes/ peuvent vous aider à obtenir l’information recherchée.

A toutes fins utiles il est rappelé qu’il est obligatoire pour une entreprise de publier ses chiffres. Cette publication est donc le bon indicateur comportemental d’une société et en cas d’absence de publication il faut donc s’interroger sur les motifs qui justifient le non-respect de cette obligation légale.

Ce premier tri sélectif effectué il est souhaitable de sélectionner une Entreprise qui dispose de certifications professionnelles délivrées par des Organismes Certificateurs (Qualifelec, AFNOR, Bureau VERITAS). C’est un gage de qualité, d’expérience reconnue, d’organisation établie selon un référentiel conçu par des Professionnels. C’est le seul témoignage objectif garantissant un savoir-faire et une méthodologie.

 

choisir un pro - les Experts SécuritéA noter : il est une tradition dans cette activité où la confiance est pourtant le point zéro
de la collaboration, de s’auto-déclarer compétent et professionnel sans afficher la moindre certification. Pour exercer un coiffeur doit disposer d’un CAP ; dans la sécurité électronique il n’est rien exigé !

 

Par ailleurs il vous faudra vérifier que l’Entreprise retenue dispose d’une assurance RC après travaux, qui garantit un sinistre en cas de dysfonctionnement de l’installation sécuritaire.

Cette étude de cas doit être réalisée avec la plus grande attention, d’une part parce qu’il s’agit de la protection de vos biens et personnes et d’autre part parce qu’il convient en cas de sinistre d’avoir un interlocuteur solvable et disponible.

Dernière recommandation – attention aux grands groupes dont la marque est mise en avant dans la communication mais qui disparait dans les contrats au bénéfice de sociétés fusibles récentes qui s’évaporent à la vitesse de l’augmentation du contentieux. Le portefeuille clients viable est ensuite cédé à une nouvelle entité qui réitérera le processus.

Au demeurant vous noterez que les banques proposent des offres de télésurveillance alléchantes et ne le font pas en leur nom, pas plus d’ailleurs qu’elles ne protègent leurs établissements avec les produits qu’elles proposent !

 

CJ

Les commentaires sont clos